Août 02 2013

(CGT CFDT FO) SOS HOPITAL EN DANGER

SOS HÔPITAL EN DANGER

L’été c’est la période où chacun rêve de bonnes vacances mais certains en profitent trop souvent pour porter des coups bas aux salariés. Dans notre hôpital, la chaleur n’a pas ralenti le zèle de notre direction pour obéir au mot d’ordre de l’ARS :

ECONOMIES

Des projets étaient déjà à l’étude pour septembre :

–        suppression des ATT et RTT pour tous les agents,

–        remise en cause de certaines primes,

–        arrêt des stagiairisations.

Et comme si cela ne suffisait pas, ce sont maintenant les agents en CDD qui reçoivent des courriers leur indiquant le non renouvellement de leur contrat ou que pour un mois, y compris pour les agents présents dans l’hôpital depuis plusieurs années.

Une fois de plus les petits trinquent

Le directeur nous a indiqué que ces mesures étaient décidées en attendant des réorganisations.

Notre travail sur le service du brancardage a conclu au renforcement de l’équipe d’1,5 ETP pourtant 4 brancardiers   voient aujourd’hui leur contrat non renouvelé quel exemple de réorganisation.

Comprend qui peut !!!!!

Tous les services sont en grande difficulté, ils ont besoin de tous leurs agents.

Il suffit de rencontrer les salariés pour mesurer leur épuisement, leurs difficultés : repos supprimés, mobilité forcée, plannings non respectés et au final la direction sacrifie la qualité des soins.

Ces décisions inopinées sont prises sous prétexte d’un plan de retour à l’équilibre et d’autres nous attendent début septembre.

Nous sommes tous concernés, la solidarité et la mobilisation massive des agents sont plus que jamais nécessaires.

N’attendons pas la rentrée pour manifester notre mécontentement.

Soyons prêts à agir, nous vous solliciterons dans les prochains jours

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/cgt-cfdt-fo-sos-hopital-en-danger/

(1 commentaire)

  1. La seule manière de leur faire comprendre que cela ne vas plus, faire respecter les protocoles et menant à bout votre travail sans y retrancher de leurs qualité. Exemple:
    Faire un lit à deux, un petit déjeuner ou un déjeuner, durée vingt minutes, oublier les glissements de taches et les faires faire par les personnels formés et autorisés
    Résumé: respecter les protocoles à la lettre, à savoir, vous n’aurez pas finis avec les toilettes à midi.
    Cruel pour les résidents ou les patients, mais c’est eux ou vous, et au long termes, ce sera vous les payeurs. Plus vous grignotez à la qualité des prestations, plus vous gagnerez du temps, moins vous sera attribuer des personnels….

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares