CGT-FO Brancardiers : la goutte d’eau qui fait déborder le vase

Brancardiers : la goutte d’eau  qui fait déborder le vase

 

Comme de nombreux services, les brancardiers ont eu droit eux aussi à leur « réorganisation ».

De nombreuses réunions préparatoires ont eu lieu en amont avec les organisations syndicales.

A chaque fois il en est ressorti un calcul d’ETP insuffisant, qui engendre l’impossibilité de mettre un nom devant chaque ligne, les obligeant à travailler pratiquement toute l’année en dégradé. Déjà ce sont 900 heures qui sont dues pour ce service à la fin 2017.

De plus, les restructurations récentes des services vont rajouter des transferts supplémentaires, et les accords locaux ne sont pas respectés : les plannings proposés comprennent des horaires journaliers en moins de 7H45, ce qui signifie une perte de plusieurs RTT.

Lors du CTE du 22 décembre 2017, les brancardiers sont venus en instance expliquer leurs problèmes à la direction. Comme d’habitude, celle-ci est restée impassible et leur a juste laissé le choix d’un vote entre « la peste et le choléra ».

N’acceptant pas cela, au CHSCT du 9 janvier 2018, les représentants du personnel ont demandé :

  • Le respect des accords locaux
  • Les mensualités d’été pour prendre les congés comme la règlementation le permet.
  • L’effectif suffisant pour permettre la mise en place du nouveau roulement.

Une fois de plus, la direction passe en force et leur impose un planning déséquilibré, en sous-effectif, et qui ne respecte pas les accords locaux.

Les brancardiers ont donc décidé qu’à partir du lundi 15 janvier ils ne feront plus aucun glissement de tâche. Ils s’en tiendront à une application stricte de leur charte du brancardage et de leur fiche de poste. Ils sont ASH.

Ils sont conscients de la gêne que cela va occasionner dans les services qui sont eux aussi en sous-effectif. Ils espèrent que les agents comprendront leur démarche, ne leur en voudront pas, les soutiendront, voire les imiteront.

Ceci a pour but de travailler de manière correcte en toute sécurité pour le patient et pour eux-mêmes et d’obtenir au final le nombre de postes nécessaires pour respecter la règlementation en vigueur et les accords locaux.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/cgt-fo-brancardiers-la-goutte-deau-qui-fait-deborder-le-vase/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares