COMPTE RENDU CHSCT DU 09/04/2018

Comité de Pilotage Violence :

L’établissement a reçu un financement de 34 549 €, il doit apporter la même somme pour l’achat de petit matériel de sécurité : ex : vidéosurveillance, points d’accès, PTI, éclairage (Secteur 3). Nous avons rappelé la problématique des PTI qui dysfonctionnent régulièrement, et dont le nombre est insuffisant.

Quant à la convention Justice – Police – Hôpital promise depuis 3 ans, elle n’est toujours pas finalisée.

USHAC :

La direction annonce que certains travaux ont été effectués : fuites, porte d’entrée. Des achats de matériel de ventilation et climatisation sont prévus.

Malgré les travaux d’étanchéité, il a été constaté des infiltrations.

La CGT a demandé que les travaux et le matériel nécessaires au bon fonctionnement de ce service soient engagés, notamment pour la climatisation, rafraichissement des peintures, fenêtres et autres.

La CGT insiste sur la nécessité d’informer et de faire appel aux compétences des services techniques.

BILAN AIME (Aménagement Individuel pour le Maintien dans l’Emploi) :

Du travail a été fait dans l’accompagnement des agents pour le maintien et le retour dans l’emploi.

La CGT a rappelé que le travail doit s’adapter à l’homme et non l’inverse, d’où la nécessité de pratiquer la prévention primaire, inexistante dans l’établissement. 

VOISIN : Réponses du CHSCT du 7/03/18 :

Nous avons rappelé la nécessité du passage quotidien d’un médecin.

ASH : une nouvelle recrue va arriver prochainement, le nombre d’ASH passerait de 1 à 2 dans un premier temps.

AS : la direction n’avait pas compris que les agents demandaient un effectif supplémentaire sur le week-end et les jours fériés soit 0,20 ETP. La demande va être analysée, nous reviendrons chercher la réponse.

EHPAD COURS FOUCAULT :

Dans un premier temps la cadre supérieur nous a affirmé que tous les postes AS sont pourvus par des AS. Au fur et à mesure du détail des postes, sont apparus : 2 ASH faisant-fonction d’AS, des ASH qui passent sur des postes d’AS à chaque absentéisme.

Nous avons insisté sur :

  • le manque d’effectif le week-end alors que la charge de travail est constante,
  • les conditions de travail insécures qui en découlent et les risques pour les résidents (fausses routes…).

Nous avons réclamé des précisions sur les affectations.

COURT SÉJOUR GÉRIATRIQUE :

Nous avons insisté sur le fait que le poste hôtelier présent 4 jours sur 7 passe à 7 jours sur 7, le temps nécessaire pourrait compléter un mi-temps manquant que la direction n’arrive pas à pourvoir.

La direction ne veut pas dépenser plus, l’amélioration des conditions de travail ne fait pas partie de ses préoccupations.

ADDICTO – GASTRO – ONCO :

Là aussi un J AS manque cruellement sur le week-end, dans un service très lourd où se côtoient 3 spécialités, comme nous l’avions déjà signalé.

L’encadrement doit faire un recueil d’analyse de la situation. Nous avons mis l’accent sur la nécessité de renforcer l’effectif AS, car la charge de travail est très importante et très diversifiée (brancardage, courses CTS…), ce qui permettrait une meilleure sécurité des soins.

ACCUEIL ADMINISTRATIF DES URGENCES :

La situation des effectifs s’est partiellement améliorée, toutefois les déroulés prévisionnels des plannings ne sont pas respectés, d’où un manque de visibilité pour les agents dans leur vie privée. Ce qui est scandaleux !

INFIRMIÈRE D’ACCUEIL ET D’ORIENTATION URGENCES :

Le nombre de passages augmente et le renfort d’une AS, selon la direction pendant l’ouverture de l’Unité De Débordement, a été vécu comme bénéfique par les agents.
Nous avons demandé une IDE supplémentaire en permanence.

Sur l’ensemble du service des Urgences, la charge de travail a augmenté de façon exponentielle ces 10 dernières années, mais l’effectif n’a pas suivi.

«Aux Urgences, les postes ne sont pas normés », c’est l’argument de la direction pour ne pas augmenter l’effectif !

CMP GAMBETTA :

La situation difficile des agents du CMP Gambetta dure depuis plus d’un an et est connue de la direction.

Pourtant, malgré notre insistance à décrire leur souffrance et leurs difficultés à remplir leurs missions, la seule réponse est l’attente des nouvelles recrues et nouveaux diplômés qui permettraient les mouvements.

Nous avons tenté de clarifier les missions des agents recrutés au CMP car s’ajoutent des fonctions de référents qui embolisent l’emploi du temps de certains agents déjà très chargé.

Le manque d’effectif se traduit par un allongement des délais de prise en charge, ce qui est préjudiciable pour les patients et entraine une dégradation des conditions de travail.

GIE-IRM :

Afin d’améliorer les délais de prise en charge pour la mammographie et l’ostéodensitométrie, une nouvelle organisation a été proposée de façon très précipitée aux agents et au CHSCT.

Pour ne pas nuire à la prise en charge des patients, le CHSCT laisse démarrer la nouvelle organisation avec l’avis de l’équipe.

Une présentation du projet sera faite au CHSCT du mois de mai.

CUISINE / NETOYAGE :

Le 30 mars le CHSCT avait à l’ordre du jour « l’externalisation » de la restauration et du nettoyage.

A cette occasion les agents de l’hôpital sont venus apporter soutien à leurs collègues pour refuser les privatisations.

Un nouveau CHSCT est prévu le 17 Avril sur ce sujet . Nous ne lâcherons rien!

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-chsct-du-09-04-2018/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares