Nov 21 2014

COMPTE RENDU CTE 20/11/2014

RELIQUAT DE LA PRIME DE SERVICE

Une réunion préparatoire avait eu lieu quelques jours auparavant pour proposer une répartition du reliquat de la prime de service. Nous avions à cette occasion défini une position commune à l’ensemble des organisations syndicales. Lors du CTE une nouvelle proposition a été faite. La CGT a alors proposé une interruption de séance pour que l’ensemble des organisations syndicales fassent une proposition commune, ce qui a été réalisé. Nous avons donc proposé :

La neurologie, le SSR-Rééducation, la régulation, les archives, l’UPPA (Charcot) et les gestionnaires de la DATL.

Ces propositions sont faites en fonction de certains critères (travaux, charge de travail…) et nous veillons à ce que les services l’aient à tour de rôle, car nous avons conscience que tous les services rencontrent plus ou moins des difficultés.

La direction a refusé la régulation car elle estime que des heures supplémentaires leur ont été payées et les archives car elle considère qu’il n’y a pas eu de surcharge de travail.

Par contre la Direction des Soins a proposé 4 attributions individuelles pour des cadres : 2 l’avaient déjà eu l’année précédente au titre du service, ils ne pourront donc pas y prétendre.

Nous considérons que le travail est toujours collectif et que s’il y a des difficultés, elles sont forcément partagées par l’équipe dans sa totalité. Pour la reconnaissance individuelle il y a la notation et l’appréciation.

 

RYTHMOLOGIE

Le projet sera examiné en CHSCT en décembre et en CTE en janvier.

Nous avons dit à la direction que les agents étaient particulièrement investis dans le projet.

Cependant, ils n’admettront pas que l’activité du Plateau Technique se développe au détriment des conditions de travail, de la qualité et de la sécurité des soins dans le service d’hospitalisation.

 

PANNE DE SCANNER

Il y a eu 2 pannes consécutives et les administrateurs de garde ont pris 2 décisions différentes. Ceci nous a amenés à poser cette question à l’ordre du jour du CTE.

Pourtant une convention existe avec le Pont de Chaume. En cas de panne les patients du CH sont envoyés au Pont de Chaume et réciproquement.

Nous avons rappelé que c’est cette convention qu’il faut respecter.

Mais la direction n’a pas respecté la procédure, elle a une première fois rappelé un agent pour substituer l’IRM au scanner et la deuxième fois elle a mis en place une astreinte IRM.

Entre ces deux dernières solutions, nous avons dit que l’astreinte était préférable mais devait être réservée aux AVC.

 

PARM (régulation)

Un planning nous a été présenté hors délais, et les personnels n’ont pas été consultés sur les dernières propositions. Nous avons donc refusé de nous prononcer. Le CTE sera consulté en janvier après le CHSCT de décembre.

Nous avons tout de même fait remarquer que la régulation (SAMU) et la permanence de soins (médecine libérale) pourraient être dissociées et que les effectifs globaux étaient insuffisants. ( à suivre…)

 

LOGICIEL GTT

Nous avons demandé à ce que chaque agent puisse avoir accès à sa fiche OAT sur l’outil informatique pour vérifier son temps de travail.

Nous avons signalé des problèmes quant à la compréhension des calculs.

Nous avons demandé que le manuel de référence soit accessible à tous les agents, cela pourrait être fait sur intranet.

 

KINES LIBERAUX

2 kinés libéraux interviendront à partir de janvier pour 4 demi-journées en chirurgie orthopédique. Nous nous étions déjà exprimés lors du CTE DU 18/09 sur cette question. Nous avons reposé la question des effectifs de kinés dans notre établissement.

 

PROJET D’ETABLISSEMENT

L’ARS exige une coopération entre le CH de Montauban et le CHI Castel Moissac (la dernière « loi santé » pourra la rendre obligatoire), car elle pense que ce sera indispensable pour retrouver l’équilibre financier des 2 établissements.

Le point de désaccord principal concerne la chirurgie. Pour la CGT, il y a nécessité de conserver un service de chirurgie de qualité et de proximité à Moissac qui ne saurait se limiter à la chirurgie ambulatoire.

Dans l’attente de l’élaboration du projet d’établissement conjugué au plan de retour à l’équilibre (PRE), qui doivent être finalisés en mai 2015, les services se posent des questions légitimes.

Les réunions entre établissements se font en notre absence. Nul doute que le PRE aura des conséquences sur les conditions de travail des agents.

Comme en 2013, la mobilisation des personnels sera donc indispensable.

D’autres réflexions sont engagées, mais rien n’est encore précis.

 

FINANCES

Le déficit prévu de 3,9 millions sera probablement de l’ordre de 6,4 millions. Cela est dû à des recettes non conformes aux prévisions en raison de la baisse d’activité : -2,8% en séjours et -3,6% en recettes   et des dépenses  de personnel en augmentation, tout particulièrement l’intérim médical.

Le secteur privé nous concurrence de plus en plus sur les services de médecine, ce qui engendre une baisse de notre activité.

Où est la logique ? Comment l’ARS peut-elle imposer un retour à l’équilibre en favorisant autant le secteur privé et en n’intervenant pas sur l’intérim médical ?

 

 

LE 4 DECEMBRE

 

VOTEZ CGT

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-cte-20112014/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares