Avr 02 2015

Compte rendu du CHSCT du 26/02/2015

Règlement intérieur :

Une proposition de règlement intérieur  du CHSCT  nous a été soumise par la DRH.

Nous avons demandé à ce que soient modifiés plusieurs points qui n’étaient pas en accord avec la circulaire d’application du fonctionnement du CHSCT :

Ce document doit nous être représenté pour avis après avoir fait les modifications demandées.

Groupes de travail :

 

Les groupes de travail pourtant entérinés antérieurement par la direction ont été remis en question voire enterrés…

Nous nous inquiétons et nous insurgeons ; notre direction semble vouloir rester sourde et aveugle à la problématique de l’hôtellerie et des coursiers qui ne serait reprise que dans le cadre de postes tremplins et d’accompagnement individuel,  ainsi qu’à celle de l’absentéisme et de l’alternance jour/nuit.

Autant d’éléments qui sont cruciaux pour le bon  fonctionnement de l’hôpital et qui partaient des besoins réels des agents pour œuvrer à l’amélioration de leurs conditions de travail.

Nous nous réservons le droit de mettre en place par devers la direction les groupes de travail qui nous apparaîtraient indispensables à l’amélioration des conditions de travail des agents comme le prévoit la règlementation.

Mise en conformité de la 1ère ligne SMUR :

Nous saluons la mise en conformité de la 1ère ligne SMUR 1 de nuit avec la création d’un poste d’IDE ; nous souhaitons la bienvenue aux agents (3  ETP) qui occuperont ce poste.

Jusqu’alors c’était l’IAO qui sortait de 19h30 à 7h30 en SMUR. Chaque sortie engendrait une procédure dégradée où l’IDE de l’UHCD devait abandonner son poste pour pourvoir à l’accueil des patients.

Restitution de l’étude sur le bio-nettoyage sur le SSR :

La cadre de santé du bio-nettoyage nous a présenté un projet concernant l’inclusion des ASH.

Ce projet ne pourra se concrétiser que de façon concomitante avec la mise en place de  3 postes tremplins d’hôtellerie.

Nous avons déploré que l’effectif alloué soit si peu important, que la cadre de santé n’ait pu inclure que 50% de la totalité des jours dus aux agents et qu’en cas d’absence simultanée de deux agents, l’équipe soit contrainte de fonctionner en situation dégradée.

De plus de nombreuses inconnues risquent d’en modifier la mise en application :

passage du SSR à la tarification à l’activité, consultations des ASH et des AS.

Pourquoi substituer une organisation déjà génératrice de conflits pour une autre qui n’en est pas exempte et qui participe de la non-prise en compte du travail en équipe pluridisciplinaire des unités de soins du SSR et de la Rééducation.

Nous serons attentifs aux étapes suivantes de mise en œuvre de ce projet. La participation de toutes les équipes concernées sera incontournable.

Equipe de brancardiers :

 

Après avoir maintes fois alerté la direction sur certaines insuffisances de la mise en application des décisions prises lors des travaux de groupe sur le brancardage, nous avons l’impression d’être enfin entendus, sous couvert cependant d’évaluation des besoins selon la DRH.

La DRH dit ne pas être opposée à la remise en cause de la « coupure », mais l’envisage dans un contexte de réadaptation avec réorganisation de l’imagerie, évaluation des besoins aux Urgences…

Un groupe de travail sera mis en place avec une date de 1ère réunion rapide, des objectifs précis pour traiter des problèmes restés en suspens avec la participation des urgences, de l’équipe de brancardiers, de l’imagerie médicale, DRH, DATL, et les représentants du personnel.

Maison de retraite du Cours Foucault :

L’équipe soignante de ce service se trouve en difficulté et nous ne cessons d’interpeler la direction sur celle-ci depuis de nombreux mois.

La population accueillie a vieilli et son état de dépendance s’est accru. La direction reconnaît cette réalité qui est appuyée  par le score pathos(degré de gravité de la pathologie) qui a doublé (217).

La direction dit être limitée par les questions du montant de l’enveloppe allouée et de la non signature de la convention tripartite.

Signature qui selon elle, risque de ne pas se traduire obligatoirement par une revalorisation des budgets accordés aux EHPAD.

Nous avons insisté sur le fait que la souffrance professionnelle de ces agents devait être entendue et qu’un renfort en terme d’effectifs devait leur être accordé sans attendre, eu égard aux nombreuses interventions que nous avons  faites en CHSCT.

La DRH doit réfléchir aux efforts qu’elle pourra consentir par rapport à l’enveloppe allouée pour pouvoir accompagner les agents sur la restitution du 0,4 E.T.P manquant.

Bilan de fonctionnement des P.T.I. :

Un bilan nous a été présenté par la direction :55 P.T.I. sont disponibles avec 4 P.T.I. de secours en cas d’opération de maintenance.

Des défaillances ont été répertoriées par le groupe de travail mis en place par la DATL.

Des formations concernant l’utilisation des PTI sont prévues pour limiter les dysfonctionnements car ce dispositif basé sur les ondes radio serait plus sécure que le système DECT.

Nous avons reposé à la direction la question d ‘équiper les agents de l’Hôpital de Jour des Adolescents Psychotiques d’un dispositif d’alerte.

La DRH nous indique que ce cas particulier pourra être soumis au Commissaire à la Sécurité qui sera sur site le 17 mars.

Nous ne manquerons pas de lui soumettre ce cas particulier et bien d’autres encore qui sont préoccupants pour les agents du Centre Hospitalier.

Cas de grippe H1N1sur l’unité Voisin :

 

L’organisation autour de l’hygiène des locaux qui a été mise en place pendant cette période critique a été jugée très satisfaisante par l’équipe.

Il serait donc judicieux que cette organisation puisse être pérennisée.

La direction y réfléchira en se basant sur une prospection de l’organisation des ASH du pôle de Psychiatrie, cependant elle n’envisage une pérennisation que dans le cadre strict de la Dotation Annuelle de Financement de Psychiatrie.

Organisation durant les travaux de l’USHPA :

 

En l’absence de possibilité mise en œuvre d’un projet de relogement des personnes âgées, la solution alternative est de remettre en état les locaux actuels devenus trop vétustes.

La durée des travaux est évaluée à 3 mois environ, les résidents des Amandiers seront hébergés de façon temporaire dans les anciens locaux de l’unité 3 du SSR.

Secrétariat de Médecine Interne et Oncologie :

 

Les agents de ce service ont posé à la direction la problématique de matériels défectueux entrainant des Troubles Musculo Squelettiques (fauteuils…).

La direction DATL fait un recensement des besoins. Elle doit rencontrer les agents sur leur lieu de travail ainsi que la DRH.

Nous comptons sur la réactivité de la direction.

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-du-chsct-du-26022015/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares