Compte rendu du CHSCT extraordinaire du 22.12.2015

Le CTE du 10 décembre a demandé la consultation du CHSCT pour évaluer les répercussions des mesures du Contrat de Retour à l’Equilibre Financier (CREF), sur les conditions de travail.

Le CHSCT s’est réuni pour donner un avis qui se doit « d’être éclairé », nous avions besoin pour nous positionner d’un certain nombre de documents.

La direction non contente de ne pas s’acquitter de l’obligation qu’elle a de nous fournir les documents demandés, est restée très floue sur les organisations qu’elle comptait mettre en place en regard des restructurations envisagées :

 

  • Diminution de la capacité en lits d’hospitalisation complète du SSR sans augmentation des places d’hospitalisation de jour, avec maintien de l’activité et suppression de 8,5 ETP,
  • Suppression de 5 lits en Neuro et 4 en Pneumo avec suppressions de postes,
  • Déménagement de la Chirurgie Viscérale,
  • Déménagement du Court Séjour Gériatrique avec une augmentation du nombre de lits (à 24 ou 25 selon la direction), quid de l’effectif du personnel ? Il serait conforme aux recommandations, encore selon la direction. Quelles recommandations ? nous n’avons pas pu obtenir plus de précisions.

De plus, le CREF prévoit une diminution des moyens de remplacement de 23 postes sur les grades Aide-Soignant et Infirmier pour 2016 et 2017, auxquels il faut rajouter ceux déjà supprimés en 2015.

Nous nous sommes insurgés contre une telle mesure qui ne pourra que dégrader les conditions de travail des agents plus qu’elles ne le sont déjà.

L’argumentaire de la direction consiste à dire que le taux d’absentéisme des agents ayant diminué, les moyens de remplacement doivent l’être aussi.

Mais de quelle diminution parle-t-on ? Une faible baisse du taux d’absentéisme ne saurait en aucun cas justifier la diminution de 23 postes de remplacement (soit l’équivalent du SICS).

De telles mesures risquent de conduire à une généralisation de l’épuisement professionnel des agents, l’objectif de la direction est-il que nous rattrapions ou explosions la moyenne nationale du taux d’absentéisme ?

Nous ne pouvons accepter que les projets de restructuration de notre hôpital, même s’ils sont utiles soient basés principalement sur des logiques économiques.

Nous ne pouvons admettre que le personnel soit à ce point méprisé et qu’à aucun moment sa souffrance au travail ne soit prise en considération.

Nous avons voté à l’unanimité une expertise qui nous permettra de mesurer les répercussions du CREF sur les conditions de travail des personnels et de faire des propositions.

Nous reviendrons vers vous pour vous informer des suites.

Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année.

Stress-productivite

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-du-chsct-extraordinaire-du-22-12-2015/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares