«

»

Sep 22 2014

Imprimer ce Article

Compte rendu du CTE du 18 septembre 2014

Qualité et sécurité des soins

Une fois de plus, les enquêtes de satisfaction auprès des patients montrent des difficultés quant à la prise de rendez-vous aux consultations externes, des délais d’attente pour en obtenir un, et l’attente trop longue pour obtenir des étiquettes.

L’activité des consultations externes ayant augmenté, la complexité des dossiers s’étant accrue, le bureau des admissions et celui des consultations externes n’ont pas suffisamment d’effectifs pour répondre à la demande.

Le bilan sera-t-il le même l’année prochaine ou la direction apportera-t-elle enfin des solutions ?

Le délai pour obtenir des courriers de sortie fait aussi l’objet de remarques. Faut-il rappeler qu’il faut du personnel pour que le travail soit fait ?

 

Kinésithérapeutes libéraux

La direction prévoit de passer une convention avec des kinés libéraux pour améliorer la prise en charge des patients de chirurgie B.

Les kinés hospitaliers posent des questions légitimes sur le suivi des patients, sur la responsabilité de chacun et sur les modalités de répartition des patients.

La direction ne voit là aucun problème.

Cette convention serait rendue nécessaire compte tenu des difficultés pour recruter des kinés. La direction a passé un contrat avec l’école de kinés pour financer des formations en échange d’engagement à servir. C’est une solution que nous avions envisagée mais il faut à notre avis l’utiliser davantage pour ne pas avoir besoin de recourir aux libéraux. La direction ne veut pas aller jusque-là.

Le directeur a annoncé qu’il mettrait en œuvre rapidement cette convention. Nous avons souhaité qu’elle fasse l’objet d’un examen préalable par le CTE. La direction a refusé prétextant que ce n’est pas de sa compétence. C’est mépriser à la fois les personnels et leurs représentants.

 

Horaires consultations traumatologie

Il n’a pas été possible d’avancer l’ouverture des consultations le matin car les patients ne peuvent être à l’heure compte tenu du temps nécessaire pour accomplir les diverses démarches administratives et effectuer d’éventuelles radios. Se pose aussi la question des secrétariats qui ne peuvent augmenter l’amplitude horaire sans effectif supplémentaire.

Le recrutement de nouveaux chirurgiens n’a pas été suivi de recrutements nécessaires de personnels non médicaux.

Quand on veut faire plus avec moins, ça ne marche pas !

 

Locaux de stockage matériel de crise

Nous avons appris que l’hôpital louait pour 50 000 € par an à la mairie ces locaux à proximité de l’hôpital. L’ARS nous impose de les centraliser mais elle ne finance pas !

 

 

Urgences SAMU

Suite au non remplacement d’arrêts maladie, le poste supplémentaire d’aide-soignant créé à l’occasion de la restructuration du brancardage n’existe plus dans les faits. Même le renfort d’un ambulancier provenant de la suppression des transports secondaires ne suffit pas.

Pourquoi faire des projets et justifier des postes pour finalement ne pas les pourvoir ?

 

Service mortuaire

Après avoir contraint le service à ouvrir de 7 h à 21h30 lorsqu’il y avait deux agents (amplitude horaire qui ne nous paraissait pas forcément nécessaire) la direction, au nom d’économies maintient ce service avec un seul agent et n’envisage pas de recruter un deuxième agent. Le service rendu aux familles s’en trouve dégradé et ce sont les agents cadres compris qui doivent pallier.

 

Contractuels

Nous avons à nouveau relevé des cas d’agents en CDD depuis des années sans perspective de stagiairisation. Nous avons demandé que soit constitué un groupe de travail pour étudier ces situations particulières. On ne peut accepter que cela perdure mais cela ne semble pas troubler outre mesure la direction (à suivre)

 

Hospitalisation de semaine Médecine Chirurgie

Il serait envisagé de transformer cette unité en unité d’hospitalisation de jour.

Toujours à l’état de réflexion, quand elle sera aboutie cela fera l’objet d’un examen par le CTE.

 

Postes d’hôtellerie

Toujours à l’état de réflexion, quand elle sera aboutie, cela fera l’objet d’un examen en CTE (copier-coller volontaire).

Nous avons souligné la nécessité de remplacer le départ à la retraite de l’agent de

Neurologie  qui effectue ces tâches d’hôtellerie. De même nous avons souligné la nécessité d’un tel poste en chirurgie traumatologique compte tenu de l’accroissement de l’activité. La nécessité de tels postes dans la plupart des services n’est plus à démontrer.

À propos du SSR, il est à noter que le calcul des effectifs ASH en fonction de la surface du bâtiment fera l’objet d’une correction selon les risques infectieux. Il y a donc des services qui pourraient être moins entretenus que d’autres.

Ou : «  Comment justifier l’injustifiable ».

 

Archives

Outre les difficultés dues au manque de place, il manque aussi du personnel. La direction envisage de recruter un agent en contrat CAE. Est-ce suffisant ? Un emploi pérenne ne devrait-il pas être pourvu par un titulaire ?

Faute de disponibilité de la direction le CTE a été écourté il sera à nouveau convoqué le 13 octobre pour finir l’ordre du jour.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-du-cte-du-18-septembre-2014/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares