Compte rendu du CTE du 19 novembre 2015

Plan de formation

Ce plan laisse de moins en moins de place au choix des agents. Les pôles réunis, en conseil de pôle ou en réunion informelle appliquent des critères propres à chacun. Dans certains il s’agit de choix purement arbitraires dans d’autres des critères plus objectifs notamment d’ancienneté de la demande sont pris en compte.

Le CTE est ainsi dessaisi de ce qui devrait être sa compétence. Le plan de formation a donc été rejeté à l’unanimité.

 

Projet d’établissement

Le projet d’établissement sera présenté d’ici fin juin 2016 il sera élaboré à partir du projet médical, la question de la coopération avec le centre hospitalier intercommunal Castelsarrasin Moissac est toujours en suspens notamment sur la question de la chirurgie orthopédique.

Nous avons rappelé que cette coopération ne pouvait se faire sans prise en compte des intérêts de la population et sans concertation avec celle-ci.

Il y a un véritable blocage, il ne pourra être levé qu’à la condition que le centre hospitalier de Moissac puisse préserver un service de chirurgie orthopédique avec des lits d’hospitalisation complète. l’objectif premier devrait être la réponse aux besoins et non la nécessité de réaliser des économies au mépris de la proximité de l’offre de soins.

 

Le projet d’établissement devra comporter un projet social. Nous avons posé en préalable la question des CDD.

Nous ne pouvons admettre qu’une partie des personnels hospitaliers soient exclus du statut. Les fonctionnaires ont des droits et des devoirs, nous faisons la démonstration au quotidien malgré les difficultés que nous remplissons au mieux notre mission de service public cela devrait entrainer la reconnaissance des droits de chacun.

 

Bourse des emplois

Depuis un certain temps la direction ne publie plus de bourse des emplois, cela s’explique en fait par la recherche incessante de sa part, de faire des économies de personnel en remettant en cause les remplacements des départs. La direction a annoncé qu’elle allait rééditer une bourse des emplois qui n’a été selon elle, que provisoirement suspendue.

 

Chirurgie orthopédique

Nous avions demandé des chiffres sur les hébergements des patients relevant de chirurgie orthopédique dans les autres services. Une information orale très vague, et incomplète nous a été donnée. Nous avons la conviction que pour une bonne prise en charge des patients il conviendrait qu’ils soient hospitalisés dans les services correspondant à leurs pathologies. Là encore on voit bien que les considérations budgétaires prennent le pas sur l’intérêt même des patients.

 

Dermatologie

Une vacation d’une journée par semaine serait mise en place assez rapidement en coopération avec le CHU ce serait là une première étape. (À suivre)

 

Paiement de la visite d’embauche

Faute de médecin du travail, les personnels recrutés au centre hospitalier doivent subir une visite médicale d’embauche réalisée par un médecin agréé. Cette visite n’est pas prise en charge financièrement par l’établissement. Cela est certes réglementaire mais la direction économise partout : sur le poste du médecin du travail et sur les frais de visite médicale.

 

RTT congés maternité et paternité

Une circulaire précise les modalités de retrait de jours de RTT pour des absences pour raisons de santé.

La question a été posée au Sénat à la ministre de la fonction publique en ce qui concerne les retraits de jours de RTT en cas de congé maternité et paternité la réponse de la ministre qui a un caractère officiel et claire : « le nombre de jours d’aménagement et de réduction du temps de travail ne peut toutefois être modulée en cas de congé maternité ou de congés paternité »

Ni la circulaire, ni la réponse de la ministre ne seront appliquées par notre direction. Notre fédération Santé CGT a écrit à la ministre de la santé pour qu’elle donne des instructions claires aux directions d’établissements hospitaliers. (À suivre)

 

Finances

La direction doit présenter un plan de retour à l’équilibre financier d’ici le 15 décembre. Les documents nous seront remis d’ ici le 25 novembre. Mais la teneur de ceux-ci ne fait aucun doute : maintien des agents en CDD tant qu’il y aura du déficit, recherche tous azimuts de suppressions d’effectifs dans les services, rationnement dans tous les domaines. Ce n’est plus un hôpital c’est une source d’économies.

 

Psychiatrie

La psychiatrie est visée pour ce qu’elle représente aux yeux de la direction : un gisement d’emplois à supprimer. L’exemple du postcure est là pour nous le démontrer. La direction a trouvé qu’il y avait des disparités d’un service à l’autre, si tel était le cas, nous lui avons demandé si elle allait réajuster les effectifs vers le haut, chacun aura deviné la réponse. On peut s’attendre au pire : tout ce qui fait le soin en psychiatrie, l’alliance thérapeutique, la connaissance des patients, le travail d’équipe etc. n’a que très peu de crédit aux yeux de la direction. Il nous appartiendra de le défendre avec tous les acteurs, tous les professionnels qui ont à cœur une conception humaniste de la psychiatrie.

 

ASH en psychiatrie

À voisin une ASH en contrat aidé recruté récemment est seule pour effectuer le travail. Un départ à la retraite sur les structures extra hospitalières ne sera pas remplacé, sur les trois UOP se sont toujours 4,8 agents qui doivent assurer l’entretien alors qu’il en faudrait huit. Le ménage ne sera donc fait que cinq jours sur sept. Cela n’émeut pas la direction : elle compte !

 

Astreintes I.R.M.

Les astreintes I.R.M. pour AVC ischémique ont été mises en place dans l’urgence. il convenait de consulter le CTE pour discuter des modalités de récupération et s’assurer du respect de la réglementation. Par notre détermination, notre persévérance, (voir tract) nous avons obtenu cette mise en place d’astreinte dans l’intérêt premier des patients. Les organisations syndicales ont voté pour à l’unanimité. Démonstration est faite que par la mobilisation nous pouvons gagner, et que les représentants du personnel jouent un rôle indispensable dans la défense des intérêts des usagers du service public.

 

Unis et rassemblés nous pouvons mettre en échec le projet la direction et les politiques d’austérité du gouvernement. Un processus de lutte et d’action est engagé : première étape :

rassemblement au rond point de l’hôpital et distribution de tracts à la population mardi 1er décembre 14h30.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-du-cte-du-19-novembre-2015/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares