Juil 04 2017

Compte rendu du CTE du 29 juin 2017

A notre invitation des agents des services sont venus exposer à la direction leur vécu et leurs conditions de travail.

Les choix financiers de la direction entrainent une dégradation des soins, les agents ont témoigné de leur difficulté à pouvoir prendre en charge les patients dans leur globalité, du manque de temps pour le relationnel.

Ils ont insisté sur le fait que ce n’est pas l’organisation qui est en cause, mais bien un manque de bras !

Ils ont exprimé qu’il y avait une perte de sens du travail en psychiatrie du fait des mauvaises conditions de travail qui induisait un découragement chez les soignants.

Nous avons dénoncé la progression du nombre d’heures dues aux agents (+ 25% de 2014 à 2016), la suppression de 27 emplois sur la même période.

Ces chiffres sont la cause objective de la dégradation des conditions de soins dans les services.

Leurs conséquences se traduisent par des repos supprimés, des congés raccourcis, des renforts continuels entre services, au détriment de la santé des agents et de la qualité des soins.

L’augmentation constante de l’absentéisme pour maladie découle de cette aggravation des conditions de travail.

Nous avons demandé à la direction de rembourser sa dette d’heures dues envers les agents, le directeur a dit qu’il le ferait mais il n’a pas dit quand !

Le CTE s’est ensuite réuni avec notamment l’examen des points suivants:

BIO NETTOYAGE SSR :

Le projet de passer en Bio nettoyage les ASH du SSR nous a été présenté nous avons soulevé des questions sur certains points :

  • 1 seul agent en congés à la fois, la cadre ne demande pas de mensualités pour l’été. Si deux agents partent c’est au prix d’une dégradation des plannings.
  • L’effectif actuel est de 4,80 ASH, la cadre souhaite 5,80, pas d’assurance ferme de la direction,
  • La charge de travail AS va augmenter : pas d’éléments pour l’évaluer.

Comme au CHSCT nous ne nous sommes pas prononcés au vu d’informations insuffisantes.

CALENDRIER RESTRUCTURATIONS MÉDECINE – SSR :

Le financement est toujours en attente.

Le calendrier serait, si tous les travaux commencent en juillet :

 

  • Maladies Infectieuses – Rhumatologie / SSR : Janvier 2018,

  • Court Séjour Gériatrique : Avril 2018,

  • Unité Médecine Ambulatoire : Mai 2018,

  • Addictologie – Gastro entérologie – Oncologie : Décembre 2018.

Les agents des services concernés ont fait leur « choix » d’affectation dans les nouveaux services, réponse de la direction repoussée à septembre…

Cette incertitude qui se prolonge n’est pas faite pour améliorer le moral des agents.

STAGIAIRISATIONS :

Grâce à notre obstination à les exiger, la direction prévoit 32 stagiairisations pour 2017. Ce nombre est cependant plus qu’insuffisant. A ce jour, nous n’avons pas la liste officielle définitive des agents qui vont bénéficier d’une stagiairisation. Nous ne pouvons donc pas être affirmatifs.

Nous préférons rester prudents.

Après examen du bilan social de l’établissement :

            – 82,4 emplois de titulaires-stagiaires de 2014 à 2016,

            + 50 emplois de contractuels,

Le CTE s’est prononcé pour une demande de 20 stagiairisations de plus.

Ce qui n’est pas exorbitant.

Refus du directeur : étant donnée la situation financière de l’établissement il se met en « danger »  vis-à-vis de la tutelle, en stagiairisant 32 agents…

Nous lui avons rappelé que ces agents, qui font le même travail que leurs collègues, avec des pressions supplémentaires, sont pénalisés à plusieurs titres : non-paiement des primes, non-revalorisation de l’indice, non-prise en compte des années de contractuels à la caisse des titulaires avec moins de pension à la sortie, incertitude quant à leur avenir.

MENSUALITÉS D’ÉTÉ :

La direction a accordé toutes les demandes faites par les cadres, mais le nombre est là aussi, très insuffisant.

Quand les congés « passent » il y a souvent un prix à payer : pas de week-end sur 2, repos secs en trop grand nombre et non-respect des textes, les agents triment avant et après leurs congés.

A notre demande la direction s’est engagée à revoir la situation dans tous les services pour qu’aucun agent ne soit privé de ses congés… à suivre.

 

L’été s’annonce plus que difficile dans tous les services, nous restons à l’écoute pour ne pas laisser des situations exceptionnelles perdurer…Dénonçons les disfonctionnements ! Ce n’est pas un problème d’organisation, nous ne sommes pas responsables.

 

Rappel :

Faisons respecter nos droits au repos :

– Quand nous sommes chez nous nous ne sommes pas à la disposition de l’employeur, ne répondons plus au téléphone.

 Rappeler à domicile est illégal.

– Le nombre de jours de repos est de 4 pour 2 semaines, 2 d’entre eux au moins doivent être consécutifs dont 1 dimanche.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-du-cte-du-29-juin-2017/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares