Mai 24 2012

Compte rendu du CTE du 22 mai 2012

 

Le CTE était consacré aux questions financières : compte financier de 2011 affectation des résultats de l’exercice 2011 et budget 2012.

 

Compte financier 2011

  • Dépenses

On constate une augmentation des dépenses de personnels +3,67 %, dans cette augmentation, on note une forte progression de la part prise par la rémunération des personnels médicaux due entre autres au recours à l’intérim.

Nous avons fait remarquer que le taux de progression des autres personnels (+2,68 %) ne traduisait pas une augmentation significative des effectifs mais quelle était liée à l’ouverture de nouveaux services (SINCV…), et au reclassement des catégories B.

  • Recettes

Malgré une augmentation de l’activité on constate une stagnation des recettes de l’assurance maladie (T2A.) à hauteur de 0,05 %. Cela est dû à une baisse des tarifs. Cela démontre les effets pervers de la tarification à l’activité que nous dénonçons depuis des années.

Pour la part non prise en charge par l’assurance maladie (ticket modérateur, forfait journalier), nous avons fait remarquer qu’il y avait une très forte augmentation de la contribution des patients (directe ou indirecte par le biais de leurs mutuelles) pour les soins non pris en charge à 100 % (+57,25 % entre 2007 et 2011 pour le court séjour). C’est l’accès aux soins pour tous qui est ainsi remis en cause.

 

La direction a bien l’intention de continuer à faire des économies sur le budget du personnel non médical excluant le budget du personnel médical qu’elle veut renforcer. Ces personnels constituant selon elle un pôle d’attractivité du centre hospitalier.

 

EPRD 2012 (état prévisionnel des recettes et dépenses)

La direction après négociations avec l’ARS prévoit un léger déficit.

Pour améliorer la situation financière, elle compte sur la réorganisation des services et ironise sur la charge de travail du personnel. En conclusion nous avons fait remarquer que c’était toujours sur le personnel que reposaient les restrictions budgétaires.

En réponse à cela le directeur a essayé de nous démontrer « brillamment » que la charge de travail ayant augmenté, le personnel ne suivait pas par manque d’organisation ou peut-être d’envie.

Les agents qui s’investissent chaque jour dans leur service en sacrifiant leur récupération apprécieront.

 

Devant le manque de perspectives d’avenir de ce budget nous avons voté contre.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/compte-rendu-du-ctedu-22-mai-2012/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares