«

»

Mai 03 2017

Imprimer ce Article

COMPTES RENDUS DU CHSCT DU 27/04/2017 ET DU CTE DU 28/04/2017

CHSCT DU 27/04/2017

 

RESTRUCTURATIONS PSYCHIATRIE ADULTE :

 

Le CHSCT n’a toujours pas donné un avis éclairé sur les différentes restructurations du Pôle de Psychiatrie Adulte. Plusieurs projets sont en cours de préparation (équipe mobile, unité de crise ambulatoire…) la direction veut les mettre en place en fermant le service UPPA (Charcot).

Sur ces projets, lors du précédent CHSCT, la direction nous avait donné des informations orales. Nous attendions logiquement des documents écrits : projet médical des différentes structures/organisation des effectifs/plannings.

En instance, devant l’insuffisance des documents fournis, nous avons voté un CHSCT extraordinaire de manière à donner cet avis.

Nous avons dit, nous le répèterons et nous ne lâcherons rien :

  • La fermeture de l’UPPA va emboliser les autres services et va rendre difficile la prise en charge des patients. On a compté 30 patients de + de 60 ans sur le pôle de Psychiatrie Adulte en dehors de Charcot en début de semaine.
  • Cette fermeture est vécue par les agents comme une régression
  • Cela ne remet pas en cause à nos yeux l’utilité d’une équipe mobile, mais elle ne doit pas se faire au détriment d’autres services.

Hier le Post-Cure, aujourd’hui Charcot !  Et demain, à qui le tour ?

RESTRUCTURATIONS MCO – SSR :

 

Sur l’ensemble des documents qui nous ont été fournis, nous avons mis en avant les points suivants :

  • L’effectif insuffisant,
  • Des plannings non réglementaires,
  • Les congés annuels : 11 jours minimum voire maximum entre le 15/06 et le 15/09,
  • Alternance jour/nuit institutionnalisée,
  • Charges de travail non évaluées non prises en compte,
  • Pas de marge pour la formation, l’absentéisme.

SSR

Nous avons demandé :

  • De passer à 2 IDE la nuit, pour des raisons de sécurité des soins.

Une seule infirmière pour 50 lits cela donnerait 12 minutes par nuit par patient, des transmissions trop longues.

  • Que les agents soient consultés et écoutés au sujet de la périodicité du changement d’unité.

 

COURT SEJOUR GERIATRIQUE :

  • Suite aux demandes des agents, le CHSCT a demandé le renfort de l’effectif pour 1 IDE en J en plus, 1 AS en J en plus sur le poste hôtelier.

MEDECINE – INFECTIOLOGIE – RHUMATOLOGIE :

La direction a prévu un effectif IDE en dessous du minimum requis, insuffisant pour respecter les roulements et la réglementation. Nous avons voté un avis demandant que cet effectif soit revu à la hausse.

ADDICTOLOGIE – GASTROLOGIE – ONCOLOGIE :

Nous avons demandé 3 IDE et 3 AS du lundi au dimanche, au vu des difficultés actuelles vécues en Médecine transitoire, et d’une charge en soins qui risque d’être très importante.

La direction nous a répondu que c’est le service le mieux loti !  Les agents en jugeront…

Sur tous ces services, l’encadrement est bien entendu contraint de « monter » des plannings avec un effectif plus que réduit.

A chaque étage, la volonté de faire des économies s’exerce : elle pèse lourdement sur tous les agents, sur les conditions de travail et la qualité de la prise en charge des patients.

La maltraitance est institutionnalisée.

CTE DU 28/04/2017

Le CTE s’est prononcé à l’unanimité pour :

  • Suspendre son avis sur les restructurations de Psychiatrie jusqu’au CHSCT extraordinaire,
  • Donner les mêmes avis que le CHSCT sur les restructurations MCO – SSR.

De nombreux autres points ont été abordés :

CONTRACTUELS :

 

Ces sujets font continuellement l’objet de nos interventions dans les différentes instances.

 

  • Stagiairisations :

La direction a annoncé qu’elle envisageait de faire 30 stagiairisations pour 2017 (en dehors des concours prévus en 2016 et organisés en 2017).

Les grades concernés ne sont pas définis, une réunion aura lieu à ce sujet.

Même si ce chiffre est plus élevé qu’en 2016, il ne représente qu’environ 10% de l’effectif des contractuels et sera loin de représenter tous les postes vacants.

 

  • PPCR  et Prime Aides-Soignants :

La direction maintient sa position concernant la non application aux contractuels des revalorisations prévues au PPCR.

Nous avons protesté contre cette interprétation restrictive et injuste, d’autant plus que nous n’avons pas connaissance d’autres établissements ayant osé faire la même chose.

Le non-paiement de la prime aides-soignants aux contractuels ne représente pas une économie significative.

Ces deux mesures pénalisent doublement les agents précaires !

Les difficultés de recrutement ne seraient-elles pas liées à la précarisation et au niveau de rémunération insuffisant ?

Nous continuerons à porter cette revendication : A travail égal, salaire égal, avec le même statut pour le plus grand nombre !

INTERIM :

Les dépenses d’intérim ont explosé en 2016, notamment sur le Pôle Médico-Chirurgical et sur le Pôle SSR – Gériatrie.

La direction fait état de difficultés de recrutements (voir plus haut).

ARSENAL :

Le dossier est en attente de réponse de la part du Conseil Général et donc, de l’ARS.

NOUVEL HOPITAL BRESSOLS :

La direction l’envisage soit en partenariat Public/Privé, soit seulement en Public. Il est difficile de se prononcer sur ce dossier pour le moment.

En tout état de cause, nous avons rappelé l’inquiétude des personnels non médicaux qui supportent aujourd’hui la réduction du déficit. Qu’en sera-t-il avec un emprunt de 100 Millions d’euros ?

Dans les nouveaux hôpitaux Pierre-Paul Riquet ou le CH de Carcassonne, des burn-out et des suicides ont eu lieu, de nouveaux murs ne suffisent pas !

COMMISSION PROMOTIONS PROFESSIONNELLES :

Les agents qui ont fait des demandes de Promotion Professionnelle, n’ont pas d’explication la plupart du temps quand elle leur est refusée.

La direction considère qu’ils doivent eux-mêmes demander à leur cadre de proximité.

Ce n’est pas notre conception, la moindre des choses serait qu’ils aient une réponse systématique de la part de la DSSI et/ou de la DRH.

———————————————————————————————————————————————————————————————————

L’hôpital est malade, malade des réformes successives qui le rendent exsangue.

Nous ne sommes pas seuls à vivre la dégradation des conditions de travail, la précarité. Sur le territoire français, de nombreux hôpitaux sont aujourd’hui en grève !

Certains ont obtenu des avancées par la lutte, par exemple le CHU de Limoges, voici la conclusion d’un article les concernant : http://chulimoges.reference-syndicale.fr/2017/03/on-a-lutte-on-a-gagne/

« Au final la lutte menée ensemble depuis plusieurs mois, aura permis d’obtenir :

– Le recrutement de 31 Equivalents Temps Plein (ETP) IDE, AS dédiés au remplacement de l’absentéisme. (1 ETP représente environ 1,8 agents) afin d’avoir 60 ETP au total pour suppléer les absences. Dès le 2 mai, 2 IDE et 3 AS seront affectés à la suppléance dans chaque pôle, soit environ le double d’effectif prévu initialement par la Direction.

– L’ouverture de 10 postes supplémentaires en plus des 23 déjà obtenus pour la titularisation

– Le principe de la titularisation chaque année de 20% de l’effectif de contractuels par catégorie professionnelle à partir de 2018.

– Le remplacement des postes vacants IDE et AS ».

Voilà un exemple à suivre.

Et voici un autre compte rendu victorieux de lutte gagnante sur le CH Wattrelos, quelques extraits : http://www.cgt.fr/Victoire-pour-les-salaries-au-bout.html

« Un protocole de fin de grève qui scelle leur victoire a été signé. Ce protocole est une avancée majeure pour les personnels en terme de conditions de travail et a été obtenu uniquement par la lutte.

  • 26 titularisations d’Agents à l’EHPAD, la direction s’engage également à nous communiquer dans les prochains jours le nombre de postes vacants pouvant être mis au concours sur l’ensemble de l’Hôpital de Wattrelos ;
  • RTT pour les agents de Nuit (pour l’ensemble de l’Hôpital) ;
  • Remplacement postes par postes pour les CLM, CLD, maternité et congés formation ;
  • Remplacement des arrêts en maladie ordinaire par le pool de remplacement (SCS) ;
  • Remise des décomptes d’heures individuellement aux agents aux dates suivantes : 15 janvier, 15 mars et à venir 1er juin, 16 août, 31 octobre et 31 décembre ;
  • Achats de matériels type ECG et tensiomètres, etc…
  • Recrutement d’un poste et demi pour le PASA ;
  • Remise à plat des évaluations annuelles d’entretien ;
  • Fin des rappels à domicile (cf pool remplacement)
  • Distribution des médicaments en binôme AS et IDE, et pas de distribution de médicaments par une AS si pas de validation par l’IDE ;
  • Tutorat nouveau arrivant lors de sa première semaine ;
  • Prime aux assistants de soins en gérontologie de l’EHPAD ayant validé leur formation ASG. Cette prime est accordée à compter de ce mois pour les agents concernés ;
  • Gratuité de la TV pour les résidents de l’EHPAD de Wattrelos hospitalisé(e)s à l’Hôpital de Wattrelos. »

 

 

Notre préoccupation c’est l’Humain, et non la Finance !
Notre travail c’est La Santé,

La Santé des usagers,

Prenons soin aussi de la Notre !

Exigeons de bonnes conditions de travail, et le statut pour tous !

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/comptes-rendus-du-chsct-du-27042017-et-du-cte-du-28042017/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares