CONGÉS D’ÉTÉ : FAISONS RESPECTER NOS DROITS

Les réunions de planification des congés annuels ont débuté dans les services.

A cette occasion, nous tenons à rappeler les textes :

«L’autorité investie du pouvoir de nomination permet à chaque agent de bénéficier de trois semaines de congés annuels consécutives durant la période d’été, sauf contrainte impérative de fonctionnement du service.»

 Face aux imprécisions des textes, dans notre Hôpital, les organisations syndicales avaient convenu avec la direction de préciser la notion de période d’été qui avait été alors fixée aux vacances scolaires d’été. En contrepartie de cette précision dans l’intérêt des agents il avait été convenu de fixer à 11 jours de CA minimum posés donc sur les jours travaillés ce qui correspondait à environ 18 jours consécutifs.

Les 11 jours de congés annuels concernaient la période des vacances scolaires, mais dans les faits, la période est devenue : du 15 juin au 15 septembre.

 De plus aujourd’hui dans nombre de services, les 11 jours sont devenus « maximum » et certains cadres veulent imposer aux agents de poser des jours de CA sur des jours non travaillés, ce qui réduit d’autant la durée des périodes de congés et ce ne sont plus 18 jours consécutifs qui sont possibles. En posant ainsi

des CA sur des RR, il n’en reste plus assez pour la période des fêtes de fin d’année. Pourtant aucun texte n’interdit de poser des CA en fin d’année.

Notre direction qui attache beaucoup d’importance à l’équité, doit préciser dans la note de service des Congés Annuels 2018, que pour les agents en repos variables, les congés annuels doivent être posés uniquement sur les jours travaillés, comme le font les agents en repos fixes. C’est en tous cas ce que nous exigerons lors du CTE du 16 février où cette question sera abordée.

Notre direction qui sait rappeler la loi quand elle lui convient, doit aussi l’appliquer et la faire appliquer pour respecter les droits des agents : 3 semaines de CA l’été, un week-end sur deux, deux jours de repos consécutifs tous les 15 jours, plannings donnés en temps voulu, etc… etc…

Les week-ends pris en congé ne sont pas nécessairement à rendre, il y a 52 semaines dans l’année, nous ne devrions pas travailler plus de 26 week-ends par an.

Il n’est pas possible de passer l’été 2018 comme celui de 2017.

Les congés doivent être planifiés avec des mensualités suffisantes.

 Rendez-nous notre été et les vacances auxquelles nous avons droit !

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/conges-dete-faisons-respecter-nos-droits/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares