Août 23 2017

CONTRATS AIDÉS : Les mauvais coups de l’été

Depuis les années 1990, les gouvernements successifs ont développé de manière importante les emplois aidés. La CGT dénonce depuis toujours la précarité de ces emplois.

Mais la décision brutale du gouvernement de réduire leur financement, sans aucune alternative hormis de la formation (elle était en principe déjà prévue dans ces contrats), va mettre sur le carreau des milliers de personnes déjà en difficulté.

 

Mme Pénicaud, Ministre du Travail juge ces emplois coûteux et inefficaces.

 

Vous avez dit « coûteux et inefficaces »?

 

  • 3 Milliards d’euros par an : c’est le coût annuel des emplois aidés soit 7 500 € par emploi,
  • 20 Milliards d’euros par an : c’est le coût du CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi) soit 340 000 € par emploi.

Le gouvernement n’envisage pas de remettre en cause ce cadeau fait aux entreprises et surtout à leurs actionnaires !

 

Pour information ladite Ministre a touché 1,13 Millions d’euros sur ses stock-options en tant que dirigeante de Danone, profitant de la flambée en Bourse qui a suivi l’annonce de 900 suppressions d’emplois dans le groupe.

Cette ministre n’a rien à voir avec le monde du travail, elle n’hésite pas à plonger dans la misère des salariés en galère !

Cette décision est d’une grande violence et sera très lourde de conséquences pour eux.

 

Au-delà des salariés concernés, dans le secteur associatif, c’est l’avenir même de structures dont le financement est fragile, qui est menacé.

Dans la Fonction Publique, le manque criant de personnel est trop souvent compensé par un recours massif à ce type de contrats. Dans la Santé, c’est particulièrement le cas des EHPAD.

L’Hôpital de Montauban ne fait pas exception : 94 contrats en 2016, ce nombre est en augmentation par rapport aux années précédentes. Ces agents sont essentiels au bon fonctionnement des services où ils sont affectés, on leur demande même de faire des heures supplémentaires.

Prenant les devants, notre direction leur a déjà annoncé que leurs contrats ne seraient pas renouvelés. N’ayant aucune information officielle à ce sujet, nous avons sollicité une entrevue avec la DRH, une rencontre avec les organisations syndicales est prévue le jeudi 24 août.

Cet arrêt brutal est inadmissible !

Sans eux quel va être le fonctionnement du Bio Nettoyage, des Secrétariats Médicaux notamment ?

 

Pour la CGT ces emplois doivent être remplacés par des emplois pérennes budgétés, partout où ils existent. Ils répondent à des besoins. Les actuels bénéficiaires de ces contrats doivent être recrutés sur de véritables postes.

 

Mais cela nécessite de faire le choix d’une politique réellement orientée vers l’emploi plutôt que vers le profit. L’action sera nécessaire pour obtenir de vrais emplois.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/contrats-aides-les-mauvais-coups-de-lete/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares