«

»

Fév 24 2012

Imprimer ce Article

Du respect !!!

Toujours plus, on nous en demande toujours plus, c’est récurrent.

Comment peut-on répondre à de plus grandes exigences avec moins de moyens ?

La réponse est toute trouvée :

 

il faut être plus disponible.

 

Mais un nouveau cap inquiétant est franchi dans cette demande de disponibilité.

 

Justement, ce n’est plus une demande pour laquelle on serait remercié de l’avoir acceptée, cela devient un ordre pour lequel on serait sanctionné pour ne pas y avoir répondu.

 

Quelques exemples :

  • De nombreux agents se voient reprocher leur manque de disponibilité, sont même menacés y compris sur leur notation annuelle, qui les suivra toute leur carrière. Il suffit de ne pas avoir été disponible une fois pour être catalogué définitivement.

 

  • Un agent en CDD en maladie reçoit un coup de fil « si vous ne revenez pas, votre contrat ne sera pas renouvelé » l’agent est ainsi poussé à sacrifier sa santé pour avoir du travail. Que penser quand cette menace est proférée par un soignant (à la base) ?

 

  • Un agent est convoqué suite à un arrêt de travail « vous viendrez dans mon bureau à votre retour » pour quel motif ? Pas de réponse.

 

  • Un agent est convoqué pour un entretien préalable à une sanction pour avoir refusé de changer de service. Il l’avait accepté 64 fois dans l’année, la 65e étant, on le comprend, celle de trop.

 

Certains se reconnaîtront dans ces pratiques, mais on pourrait en citer bien d’autres, plus insidieuses parfois. D’autres heureusement, n’ont pas ce genre d’agissement, ils ont toute la reconnaissance qui en découle et les services fonctionnent même mieux.

 

Il faut aussi avoir une grande disponibilité d’esprit pour demeurer professionnel, respectueux, courtois et avenant avec les patients quand on est traité soi-même avec mépris et autoritarisme.

 

Lorsque nous avons choisi d’exercer nos métiers à l’hôpital, nous connaissions cette nécessité de travailler un week-end sur deux, de n’avoir que deux semaines de congés d’été, de travailler tôt le matin, tard le soir, ou la nuit.

 

Accepter ces contraintes, dans le cadre de plannings prévisionnels respectés à la lettre, cela demande déjà de faire preuve d’une certaine disponibilité.

 

Il faut savoir jongler avec le calendrier pour avoir une vie de famille, pour exercer une activité sportive ou culturelle et s’impliquer dans la vie sociale.

 

Il est parfois difficile de par nos métiers de ne plus avoir en tête ce qu’on a vécu durant notre journée de travail, nos doutes, nos craintes, notre insatisfaction et tout le questionnement sur nous-mêmes.

Combien de fois a-t-on entendu à la maison nous dire « hep!! t’es plus au boulot, reviens avec nous »

 

Etre disponible, on ne le doit pas qu’au travail,

on le doit aussi à ses proches et à soi même.

 

  • Il peut nous être demandé de revenir sur repos, mais cela veut dire qu’on récupérera moins bien.
  • Il peut nous arriver de travailler un dimanche alors que ce n’était pas prévu sur le planning, mais cela veut dire que nos enfants ne nous verront pas ce jour-là.
  • Il peut nous arriver de changer d’équipe, mais cela veut dire qu’on n’ira pas faire du sport ou qu’on n’ira pas au cinéma comme prévu.

 

Tout cela on le sait, mais un peu ça va :

Trop, c’est trop et: bonjour les dégâts.

 

En tout état de cause si on nous demande de modifier le planning, pas de menace, pas d’ordre, pas de sanctions.

 

S’il vous plaît et merci ne seraient pas de trop.

 

Dernière minute

 

Lors de l’entretien préalable à la sanction de l’agent qui a refusé de changer de service une 65eme fois, il lui a été signifié d’emblée, avant qu’il soit entendu et qu’il ait pu s’expliquer qu’il aurait quoi qu’il en soit : un blâme.

Cette pratique est inacceptable. Quand on dénie à un agent le droit de se défendre, cela relève d’un autoritarisme que nous ne pouvons laisser passer.

 

 

 

Ensemble réagissons :

Les syndicats CGT,FO,CFDT,UNSA appellent à une

 

Assemblée générale

le 6 mars à 14:30

pour décider ensemble des actions à mener

 

faisons-nous respecter !!!

 

L’assemblée générale se fait dans le cadre de l’heure mensuelle d’information syndicale tout agent a le droit d’y participer syndiqué ou pas.

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/du-respect/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares