Avr 15 2015

Hôpitaux de Tarn et Garonne : Arrêtons la Saignée

Les établissements de santé doivent subir une cure d’austérité sans précédent. Ce sont 10 Milliards d’euros qui doivent être économisés sur 3 ans.

Déjà les hôpitaux publics de notre département sont au bord de l’asphyxie et doivent faire face à des déficits impossibles à résorber.

Cela est dû à une sous dotation par l’Assurance Maladie pour financer leurs activités.

Mais cela ne suffit pas ! Le gouvernement  en rajoute une couche : en 2015 les dotations et les tarifs versés seront réduits de 1%, soit pour l’Hôpital de Montauban 1 Million d’euros de recettes en moins, soit l’équivalent de 20 à 30 emplois.

Mais ce sont aussi les versements de l’Assurance Maladie pour les Maisons de Retraite et le secteur médico-social qui seront touchés.

Les établissements de santé prennent diverses mesures pour tenter de s’en sortir :

Réduire les dépenses de personnel, (- 20 emplois à Castelsarrasin Moissac)

Réduire l’offre de soins en fermant des lits,

Augmenter les prix pour les usagers, (chambre particulière, télévision…)

Augmenter leur activité avec les mêmes moyens ou même moins de préférence…

Aucune de ces perspectives n’est acceptable, ni pour les personnels hospitaliers, ni pour les usagers.

Pour les personnels :

Nous constatons tous les jours dans les services une surcharge de travail, des congés réduits et reportés, une pression inacceptable car il faut faire toujours mieux avec toujours moins.

Et le tout conjugué à des salaires qui stagnent et un pouvoir d’achat qui régresse.

Pour les usagers

Les délais d’attente pour obtenir un rendez-vous, un examen ou une hospitalisation deviennent insupportables. En deux ans ils se sont accrus de 10 jours en moyenne jusqu’où ira-t-on ? C’est autant de souffrance, d’angoisse, d’arrêts de travail préjudiciables à tous ! Et que dire des heures passées à attendre pour être pris en charge aux urgences !

Où pourra-t-on se faire soigner ?

 

Fermetures de lits en chirurgie

Dans notre département, la décision a été prise de fermer 11 lits de chirurgie à Montauban et la menace d’en fermer pour le moins autant à Moissac se précise.

Investissements bloqués

Sans moyens financiers, les investissements sont bloqués. Les structures pour personnes âgées demeurent dans des locaux préfabriqués inappropriés. Les équipements ne sont pas renouvelés, les bâtiments se dégradent et ne répondent plus aux exigences de notre temps.

Santé privée

Dans les cliniques à but lucratif, les tarifs versés par l’assurance maladie sont aussi en baisse, cela est utilisé par les employeurs pour exercer une pression sur les salariés (salaires et conditions de travail). Mais le Crédit d’Impôts Compétitivité Emploi (CICE), les allègements de cotisations, les dépassements d’honoraires sont là pour venir au secours des actionnaires .Les personnels comme les patients, chacun à sa façon, en font les frais.

La loi santé en préparation n’apporte aucune solution à ces vraies questions.

EXIGEONS :

  1. L’arrêt des fermetures de lits
  2. Des budgets permettant aux hôpitaux de fonctionner.
  3. Un plan massif d’investissement pour moderniser les locaux et les équipements.
  4. L’accès pour tous, quels que soient ses revenus ou son lieu d’habitation, à des soins de qualité.

RASSEMBLEMENT

à Montauban

Mardi 28 Avril à 15 heures

Devant l’Agence Régionale de Santé

Délégation Départementale

Avenue Marcel Unal (à côté de la MSA)

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/hopitaux-de-tarn-et-garonne-arretons-la-saignee/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares