Mar 16 2017

IL FALLAIT OSER !

Le PPCR (dispositif Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations) prévoit des revalorisations de grilles de salaires. Les agents contractuels peuvent en bénéficier si leur contrat fait référence à une grille et un échelon, ce qui était le cas jusqu’à présent.

Mais la direction de l’Hôpital leur fait signer de nouveaux contrats, où cette référence est remplacée par un indice brut. Or, c’est l’indice majoré qui permet de calculer le salaire de base.

 

Tous les agents ne connaissent pas la différence entre l’indice brut et l’indice majoré et certains ont pu penser qu’ils allaient bénéficier d’une augmentation.

Il n’en est rien, leur salaire restera bloqué.

 

Les titulaires ont vu leur indice augmenter de quelques points par revalorisation (en plus du  transfert de primes en points).

 

La direction refuse cette possibilité aux contractuels : en ne mentionnant plus d’échelon elle ne leur applique pas les augmentations d’indice prévues dans le PPCR.

 

Rien ne l’obligeait pourtant à refaire les contrats. Les conséquences financières sont lourdes :

 

Ex : un(e) infirmier(e) sous contrat au 1er échelon serait rémunéré(e) à l’indice majoré 373, avec application du PPCR, dans le nouveau contrat son indice est à 349, (indice de 2015) soit 112€ bruts en moins par mois.

 

Il FALLAIT OSER !

 

Quand il s’agit de notifier aux agents contractuels leur renouvellement de contrat dans les délais impartis par la loi : ce n’est pas possible.

Quand il s’agit de leur faire des contrats au rabais : aucun problème !

 

Ils ne font pourtant pas partie des nantis :

 

  • Le déroulement de carrière : pas pour les contractuels,
  • La prime annuelle : pas pour les contractuels,
  • La prime d’aide-soignant : pas pour les contractuels,
  • La possibilité de faire des projets : pas pour les contractuels…

 

Mais le blocage des salaires au bon vouloir de la direction ?

 

Plus ces situations se multiplient plus l’exigence de stagiairisations en nombre est d’actualité.

 

La CGT continuera à agir contre la précarisation et pour les droits de tous les agents.

La solidarité et la mobilisation des titulaires est plus que jamais nécessaire.

 

A TRAVAIL ÉGAL, SALAIRE ÉGAL !

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/il-fallait-oser/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares