Oct 16 2011

Jeudi noir pour les blouses blanches

– Évité, si les forces de police étaient restées dans un rôle de protection et non de répression en utilisant des gaz lacrymogènes ;

– Évité, si les employeurs du secteur sanitaire et social non lucratif avaient eu le respect d’écouter les besoins et revendications de leur personnel.

Comment accepter les provocations policières, le mépris des employeurs, comme seules réponses aux revendications des travailleurs sanitaires et sociaux, majoritairement des femmes qui soignent ou accompagnent les personnes vulnérables dans des conditions difficiles ?

Ce drame est la goutte d’eau de trop, il donne encore plus de raisons pour poursuivre et amplifier l’action pour exiger l’arrêt immédiat de la dénonciation de la convention collective 51 et de toute remise en cause des acquis sociaux.

La CGT appelle les personnels sanitaires, sociaux et médico-sociaux à décider de l’action sous toutes ses formes dès maintenant, et à participer massivement à la journée interprofessionnelle d’action du 11 octobre en portant fort leurs exigences de reconnaissance et de respect.

Montreuil, le 7 octobre 2011- 14h00

  Merci d’adresser vos témoignagnes de soutien par mail à com@sante.cgt.fr« >com@sante.cgt.fr et sg@sante.cgt.fr« >sg@sante.cgt.fr ou par voie postale (Fédération CGT santé et action sociale case 538 263, rue de Paris 93515 Montreuil cedex) ainsi que vos photos, vidéos et/ou écrits relatant les « évènements » d’hier accompagnés de vos coordonnées.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/jeudi-noir-pour-les-blouses-blanches/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares