«

»

Oct 09 2011

Imprimer ce Article

La mutuelle et le CAC 40

La mutuelle et le CAC 40

Cela aurait dû faire la une des journaux : télévision, radio, presse écrite… Cela aurait dû faire l’objet d’émissions spéciales, de prises de positions, de commentaires, de débats…

Mais il n’en n’a rien été et il aura fallu bien choisir son journal pour en être informé.

Les 40 premières entreprises françaises (CAC 40) ont vu leurs profits atteindre quasiment leur record, au cours du premier semestre 2011. En hausse de 7 % par rapport au même semestre de l’an dernier, il atteint un total de 47 milliards d’€ : « La crise ?? »

Au même moment le gouvernement annonçait son plan de redressement qui se traduit par un prélèvement de 11 milliards d’€ dont 2/3 sont supportés par les ménages.

La mesure la plus injuste consiste en un prélèvement de plus de 1 milliard sur les mutuelles. Mais les mutuelles c’est nous et cela ne fait aucun doute : les cotisations vont augmenter. Depuis plusieurs années elles subissent des hausses dues principalement à l’augmentation de diverses taxes. Y ont aussi contribué : le financement de la CMU, l’augmentation du forfait hospitalier, les dépassements d’honoraires, le paiement des chambres individuelles à l’hôpital, les déremboursements…

Aujourd’hui les mutuelles versent 13 % du montant de leurs cotisations en taxes diverses. Non seulement l’état ne finance en aucune manière la couverture complémentaire des fonctionnaires mais ils prélève 13 % des cotisations de ses salariés. L’état employeur donne là un bien triste exemple.

Avec de telles augmentations de plus en plus de Français (4 millions) n’ont pas de mutuelle. De nombreux autres n’ont qu’une couverture minimum, notamment les retraités qui ont pourtant de fortes dépenses de santé.

17 % des Français renoncent à des soins pour des raisons financières, nombre d’entre eux finissent par arriver à l’hôpital, seule issue à leurs difficultés. Les services d’urgences sont submergés par des patients qui auraient dû être pris en charge par la médecine de ville.

Au bout du compte c’est une charge supplémentaire pour l’hôpital et une attente néfaste pour le patient qui retarde ou même parfois renonce à se faire soigner.

Et si les profits des entreprises du CAC 40 étaient taxés au nom de l’effort national ! Si l’état leur laissait simplement le même niveau de profit que l’an dernier (44,4 Mds, personne ne serait sur la paille) cela représenterait plus de 3 Milliards d’€.

Soigner ou profiter : il faut choisir !!

Le 11 Octobre journée interprofessionnelle d’action :

Disons : NON AU RACKET !!!

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/la-mutuelle-et-le-cac-40/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares