Oct 09 2011

le 20 octobre : Votez contre l’hôpital entreprise. Votez CGT

CTE

C’est en CTE que sont posées et argumentées les revendications et par l’action qu’elles sont satisfaites. Pour en rappeler quelques unes :

– les jours dus :

Après de multiples interventions, dans cette instance mais aussi en Conseil d’Administration, après des luttes et des manifestations dont la CGT était à l’initiative (tracts, exposition dans le hall d’accueil, reportages dans la presse, rassemblements) nous avons obtenu le paiement de 20 % des heures dues. Chaque année, ce sont près de 200 000 euros qui sont ainsi restitués aux agents.

– Les stagiairisations :

Suite aux luttes de 2009 contre les effets de la crise, la CGT a organisé l’action pour obtenir des avancées à l’Hôpital. Les durées de CDD avant stagiairisation ont été significativement réduites, nous étions à plus de 3 ans, elles sont passées à 12 mois pour les IDE et 20 mois pour les AS-ASH.

– Un pool de remplacement a été créé comprenant 25 agents.

– Pour les ouvriers,

Nous avons obtenu l’augmentation du quota de Maître Ouvrier. Ainsi 13 Maîtres Ouvriers ont pu être nommés au titre des années 2010 et 2011.

– Pour les administratifs.

Des stagiairisations ont été obtenues. Les Secrétaires Médicales en CDD ont été rémunérés sur ce grade au lieu de celui d’Adjoint Administratif.

– Droit d’option IDE

Pendant les manifestations sur les retraites, la CGT a contacté les autres organisations syndicales pour demander conjointement un CTE extraordinaire sur le droit d’option.

Cette action unitaire a permis d’obtenir la mise en stage de 35 IDE qui ont pu ainsi exercer leur droit d’option

CHSCT :

Le CHSCT est devenu une instance incontournable dans l’établissement. Nous avons pu exercer un véritable contre pouvoir.

Nous avons obtenu une expertise sur les conditions de travail, un questionnaire a été proposé où les agents ont pu librement s’exprimer.

Elle a été d’une grande utilité pour montrer à la direction l’ampleur du malaise à l’Hôpital dans toutes les catégories de personnels.

De nombreux services ont vu toute l’utilité de cette instance qui a travaillé à l’amélioration des conditions de travail.

Des pratiques syndicales

Les revendications sont élaborées avec les agents et les actions sont décidées par eux. C’est pour nous la condition du succès.

Nous souffrons, notamment au travail, d’un manque de démocratie on pourrait dire qu’au fond, l’action syndicale consiste à gagner sur l’arbitraire. De la même manière, nous ne concevons notre pratique syndicale qu’à travers une démarche la plus démocratique possible.

Défendre le service public c’est défendre aussi une certaine conception du travail où chacun a toute sa place.

Nous sommes tous garants de la qualité du service que nous rendons à la population, nous revendiquons cette responsabilité et défendons le droit de l’exercer, c’est ce qui donne tout son sens à notre statut de fonctionnaire et citoyen.

A de nombreuses reprises nous avons accompagné des services dans leurs démarches auprès de l’administration.

Quand la mobilisation était importante, nous avons obtenu gain de cause. Notre présence a été particulièrement utile pour obtenir des réponses concrètes de l’administration et mettre en valeur les arguments des agents.

Nous sommes souvent amenés à défendre des situations individuelles pour faire respecter pleinement les droits des agents. Nous tentons de les renseigner au mieux sur une réglementation de plus en plus compliquée et inaccessible. Ainsi nous nous sommes mis à la disposition des IDE lors du choix de catégorie. Nous avons organisé plusieurs réunions d’information et avons reçu individuellement plus 230 agents.

Après chaque instance la CGT fait un compte-rendu, sans cela il n’y a pas de démocratie, nous permettons ainsi aux agents de juger à tout moment, notre action.

Chacun pourra aussi consulter les comptes rendus officiels sur l’intranet de l’établissement et pourra vérifier la place prépondérante qu’y prend la CGT

Au niveau national

La démocratie et la recherche de l’unité sont des principes défendus par toute la CGT. Chacun à pu vérifier que la CGT n’a jamais fait défaut dans les manifestations et qu’elle a même été le moteur de l’unité d’action. Personne ne peut lui reprocher d’avoir signé des accords allant à l’encontre de l’intérêt des salariés.

Nous ne nous soumettons pas au diktat du MEDEF ou des divers gouvernements, nous organisons la lutte pour une société plus juste, plus solidaire, plus fraternelle.

Des engagements

Face à la crise, les salariés ont besoin d’organisations syndicales déterminées pour riposter aux mauvais coups portés par nos gouvernants.

La cgt est et sera à l’initiative d’actions unitaires pour exiger que d’autres choix soient faits .

Chacun a pu voir le rôle important joué par la Cgt lors du conflit des retraites : réunions d’information, propositions alternatives, recherche d’unité et moteurs des mobilisations, ont caractérisé l’action de la cgt. Nous n’avons pas gagné la bataille des retraites mais nous avons posé la question majeure du partage des richesses, les salariés ont entendu un autre discours que celui de la fatalité. Cela est essentiel pour les mobilisations à venir.

Nous militons pour une autre société, plaçant l’homme au centre et la satisfaction de ses besoins comme moteur économique.

La suraccumulation des profits n’a fait qu’alimenter la spéculation financière soumettant notre économie à la recherche de bénéfices à court terme, au détriment des salariés.

Le travail doit retrouver son sens, nous sommes là pour soigner le mieux possible, pas pour courir chaque année davantage derrière des critères de rentabilité de moins en moins atteignables.

Rendre un service public de qualité ne peut se faire qu’en respectant les droits des agents, en améliorant les conditions de travail, par une réelle reconnaissance professionnelle et le droit pour chacun de progresser dans sa carrière. Bien faire son travail n’est possible qu’en étant bien au travail.

Une fois ces principes énoncés, c’est dans la pratique, au quotidien, que l’on juge aussi l’action syndicale. La cgt se veut un outil au service des agents et de leurs revendications. Les militants, vous les connaissez, vous avez pu apprécier leur disponibilité et leur combativité. Ils sont à votre écoute et rendent compte de ce qu’ils font en toute transparence .

Sans les salariés la CGT n’est rien,

les progrès ne sont obtenus et les pires coups ne sont évités que par la mobilisation de tous. Nos arguments ne sont entendus que grâce à la légitimité que vous nous donnez par votre adhésion, votre participation aux actions ou vos suffrages lors des élections.

Le 20 Octobre :

Vous avez l’occasion

d’envoyer un message fort et sans équivoque

à ceux qui nous dirigent

en votant massivement

pour les candidats CGT.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/le-20-octobre/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares