Mar 13 2013

Lettre ouverte : Respect des accords

Plusieurs agents ont interpellé notre syndicat pour nous signaler qu’ils ne seraient pas stagiairisés alors qu’ils avaient effectué plus d’un an pour les IDE et 20 mois pour les aides-soignants en CDD.

 

Nous sommes surpris d’apprendre ainsi par les agents, que vous ne respecteriez pas l’accord passé entre les organisations syndicales et la direction de l’établissement en date du 15 mai 2009.

 

Après avoir tenté de remettre en cause l’accord RTT, vous vous en prenez maintenant à l’accord sur les stagiairisations.

 

Nous vous rappelons que lorsqu’ils ont été reçus en entretien d’embauche, ces agents ont été informés de ces dispositions en vigueur dans notre établissement, ce qui a été un argument prépondérant pour les recruter.

 

Ces agents, vont-ils à présent quitter notre établissement eu égard au manque de perspective et au peu de confiance qu’ils peuvent avoir en la direction de notre hôpital ?

 

Comment fera-t-on alors pour travailler alors que les sous-effectifs sont récurrents dans de très nombreux services ?

 

Comment feront-ils pour construire leur projet de vie ? Allez chercher un loyer quand vous êtes en CDD ! Allez emprunter pour acheter un véhicule ou à plus forte raison un logement !!!….

 

Qu’allez-vous engendrer avec ce type de décision ? Va-t-on faire vivre l’économie si les consommateurs sont sous-payés et maintenus dans la précarité ? Qu’allez-vous engendrer si ce n’est de la défiance et de l’amertume ?

 

Est-ce avec cela qu’on obtient un investissement dans le travail ?

 

En outre, votre façon de procéder qui consiste à mettre tout le monde devant le fait accompli est particulièrement condamnable.

 

Au moment où le ministère de la santé publie son rapport sur le « pacte de confiance à l’hôpital » vous en donnez une illustration singulière à Montauban.

 

Plutôt que de tout mettre en œuvre pour obtenir les moyens nécessaires au fonctionnement de notre hôpital, vous préférez vous en prendre aux personnels qui font fonctionner notre établissement.

 

Non, les difficultés financières ne justifient pas tout.

Les agents sont sur des postes vacants, la loi oblige donc à les stagiairiser. Mais l’éthique la plus élémentaire commanderait de respecter les accords passés, ou pour le moins, d’informer les cosignataires de votre intention de les renégocier. Sans cela qui peut parler de confiance ?

 

De plus, nous vous rappelons que dans de nombreux services de soins mais aussi techniques des effectifs ont été négociés, il s’agit le plus souvent d’effectifs à minima sans lesquels il est impossible de garantir des conditions de travail tout juste admissibles avec un minimum de sécurité. Nous exigeons là aussi, le respect des accords et engagements.

 

Pour nous, les mots qu’ils soient écrits ou prononcés, ont un sens. Que signifierait un discours vantant les mérites de la confiance si votre action ne peut engendrer que défiance ?

 

Souhaitant que vous honoriez vos engagements, veuillez recevoir l’expression de notre détermination à les faire respecter.

 

Pour la CGT, le secrétaire:

 

 

 

Y.Petitou

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/lettre-ouverte-respect-des-accords/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares