Nov 20 2013

Montauban. Poussée de fièvre syndicale autour de la santé publique

Montauban. Poussée de fièvre syndicale autour de la santé publique

| 1

http://www.ladepeche.fr/article/2013/11/20/1756871-montauban-poussee-de-fievre-syndicale-autour-de-la-sante-publique.html

Lors de la prise de parole de Yannick Petitou / Photo DDM, Manu Massip
Lors de la prise de parole de Yannick Petitou / Photo DDM, Manu Massip

 

Cela fait quelques semaines maintenant que le centre hospitalier de Montauban occupe le devant de la scène où se fait l’actualité locale. Avec surtout nombre de craintes autour des emplois et de son équilibre financier. Hier pourtant c’est hors les murs que les organisations syndicales avaient donné rendez-vous à leurs militants et sympathisants dans le cadre d’une journée d’action pour la protection sociale, l’emploi et les salaires. C’est donc à la cité administrative avenue Marcel Anal que le rassemblement était prévu devant les locaux où se trouve la délégation départementale de l’ARS (agence régionale de la santé). Un peu plus de 200 personnes issues de plusieurs organisations syndicales (CGT, FO, FSU 82 et Solidaires) composant l’intersyndicale étaient là comme quelques militants et drapeaux de la CFDT qui est aussi engagé dans le dossier du centre hospitalier de Montauban. Pour dénoncer le déficit et les dotations budgétaires qui sont de moins en moins à la hauteur des besoins. Le rassemblement s’ouvrait par une prise de parole de Yannick Petitou, qui argumentait sur un service public ayant des moyens pour réaliser une meilleure politique de santé. Et non une marchandise qui permet à des groupes de faire fortune. «L’hôpital a besoin d’un retour à l’équilibre humain et social.» Et il concluait en opposant ce rassemblement aux démonstrations des bonnets rouges surtout de Bretagne : «Nous sommes 99 % de la population à défendre notre bien commun : le droit à la santé.»

«Changer de cap»

La nouvelle secrétaire fédérale de la CGT , Lina Desanti prenait ensuite la parole au nom de l’intersyndicale pour dénoncer «cette politique de l’austérité et ces coupes budgétaires injustes qui contribuent à augmenter plus encore les chiffres du chômage». Après avoir insisté sur les raisons de la colère grandissante du peuple ,Lina Desanti évoquait aussi les problèmes du centre hospitalier et surtout les conséquences faisant suite à la journée et la nuit de négociation du 12 septembre dernier. Avec comme conséquence des plaintes déposées en justice contre les trois responsables syndicaux des personnels du CH Yannick, Marie-Christine et Agnès qui sont au sein de l’établissement les leaders de la CGT, la CFDT et de FO. Exigeant le retrait de celles-ci. «Les militants syndicaux ne sont pas des voyous. Ils ne nous bâillonneront pas.» Et avant de conclure elle renouvellait un appel à rassemblement intersyndical mardi prochain à 14 h 30 devant la préfecture.

Et où l’intersyndicale demandera à être reçue.


Des menaces à Moissac ?

Lors de son intervention Yannick Petitou leader CGT au centre hospitalier de Montauban a évoqué les nouvelles menaces qui planent sur le CH de Moissac. Qui après la fermeture dans le temps de la maternité et de la chirurgie risquerait aussi de voir le service des urgences fermé de nuit. Et sur les maisons de retraite de Castelsarrasin et Moissac en faisant passer les infirmières à douze heures de travail quotidien on envisage aussi 7 licenciements. À confirmer ou non ?

Si vous lisez cet article sur le journal électronique, cliquez sur l’image pour voir une vidéo.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/montauban-poussee-de-fievre-syndicale-autour-de-la-sante-publique/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares