Juin 06 2017

Nouvel Hôpital : en marche vers…l’endettement !

Lors du Conseil de Surveillance de l’Hôpital du 19 mai un seul point a été abordé : Informations sur le nouvel Hôpital.

Le directeur a argumenté la nécessité de ce projet à partir du constat de la situation actuelle : locaux actuels inadaptés, bilan énergétique mauvais, circulation difficile, parkings insuffisants…

Nous partageons ce constat, mais nous comme nous l’avons déjà dit, de nombreuses questions restent en suspens : transports et liaisons pour les patients et les personnels, pour les médicaments,  les repas, le linge…

Mais également devenir des unités de Psychiatrie qui resteraient sur l’ancien site, problèmes de prise en charge des patients du Pôle Santé Société, quelle que soit sa localisation.

De leur côté les médecins de la CME nous avaient présenté avec enthousiasme une vision partielle de ce projet, c’est-à-dire en mettant en avant les améliorations qu’il apporterait.

Il n’en fallait pas moins pour nous inciter à rêver d’un nouvel Hôpital. Dans ce nouvel Hôpital :

  • Les 300 agents en CDD seraient stagiairisés,
  • Tous les agents pourraient bénéficier de 3 semaines de congés l’été, leurs repos seraient respectés,
  • Les heures dues ne se compteraient plus par dizaines de milliers,
  • Ils finiraient leur journée de travail avec le sentiment du travail bien fait,
  • Les personnes âgées de Psychiatrie seraient prises en charge dans de bonnes conditions,
  • Le matériel serait de qualité, adapté et en quantité suffisante…

Mais la réalité nous a vite rattrapés :

La direction propose de stagiairiser 30 agents en CDD, elle revient ainsi au nombre de contractuels de 2016 : où est le progrès ?

Elle les rémunère en dessous des grilles, et ne paie pas la prime aux aides-soignants contractuels.

Elle engage des restructurations de services  en MCO et SSR dans un cadre financier contraint ne permettant pas d’avoir des effectifs suffisants.

Elle restructure l’offre de soins en Psychiatrie en fermant un service de Personnes Agées indispensable et très spécifique.

Elle diminue les moyens de remplacement, générant une aggravation des conditions de travail…

Aujourd’hui les personnels non médicaux sont les premiers impactés par le Plan de Retour à l’Equilibre..

Quant à demain, même avec un appui financier de l’ARS  important,  l’hôpital sera surendetté. On est en droit de se demander qui paiera pour ces nouveaux murs ? Sur qui vont peser ces nouvelles économies pour rembourser cet emprunt de 100 Millions d’euros minimum ?

On nous demande de nous mettre en marche pour le nouvel Hôpital, alors que la direction nous fait déjà courir après nos repos, nos congés, notre idéal du soin, la fin de la précarité…

A nous titulaires, d’exiger des titularisations pour le plus grand nombre. Il en va de la solidarité et de la stabilité des équipes.

Actuellement, plusieurs services ou catégories tirent la sonnette d’alarme, il faudra une mobilisation commune pour la défense de tous.

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/nouvel-hopital-en-marche-verslendettement/

(1 commentaire)

  1. Tout est dit et bien dit dans ce tract. Alors on ne peut pas être plus clair,vous savez ce qu’il reste à faire chers collègues …il faut lutter en manifestant et en faisant grêve massivement ! !!

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares