Pont de Chaume : l’inquiétude grandit au centre hospitalier

http://www.ladepeche.fr/article/2015/12/02/2229139-l-inquietude-grandit-au-centre-hospitalier.html

Pont de Chaume : l’inquiétude grandit au centre hospitalier

Agents hospitaliers et grévistes de la clinique manifestaient côte à côte hier devant l'hôpital./ Photo DDM, M. Massip
Agents hospitaliers et grévistes de la clinique manifestaient côte à côte hier devant l’hôpital./ Photo DDM, M. Massip
 

Le personnel hospitalier est inquiet. Très inquiet. Et il le fait savoir. À l’appel de la CGT, FO et la CFDT, plus de 250 personnes – dont des grévistes de la clinique du Pont de Chaume (lire encadré)- selon les syndicats, une bonne centaine d’après la police, se sont rassemblées devant l’entrée principale de l’établissement. La raison ? Le contrat de retour à l’équilibre, l’hôpital enregistrant aujourd’hui un déficit structurel de 6,5 M€. Il prévoit 40 emplois supprimés et la fermeture de 14 lits. «Le nombre de patients ne va pourtant pas diminuer. On sait très bien que la population dans notre département est vieillissante», signale Agnès Séguéla de FO avant que Yannick Petitou, CGT interpelle : «Mais comment faire plus avec moins de personnel ?»

Une vision différente

Pour Joachim Bixquert, directeur du centre hospitalier, «des postes seront supprimés que parce que des lits seront fermés.»L’un des objectifs de la direction est de développer l’ambulatoire en réorganisant progressivement certains services. «On a remarqué que le taux d’occupation des lits en chirurgie était de 60 %, prend-il pour exemple, alors les 1/3 de lits jamais occupés ont été fermés et le personnel orienté dans un autre service.»Et d’assurer : «Les méthodes sont aujourd’hui différentes, les techniques chirurgicales et d’anesthésie ont évalué.» Mais pour les soignants, ce contrat n’est pas la solution pour réduire le déficit accumulé car cela se traduirait forcément par une diminution de la qualité et de la sécurité des soins. «Dernièrement, le gouvernement a assuré que le pacte de sécurité l’emportait sur le pacte de stabilité alors que ce soit la même chose pour la qualité des soins !», s’énerve Yannick Petitou. Et Agnès Séguéla d’ajouter : «On gère des êtres humains, pas des marchandises.»Les syndicats ont d’ores et déjà prévu une nouvelle action, le 11 décembre à 9h à l’hôpital avant que le conseil de surveillance vote le contrat de retour à l’équilibre.


Pont de Chaume

Les grévistes qui entrent dans leur 42e jour de mobilisation se sont joints au rassemblement devant l’hôpital car «comme eux, la logique financière prend le dessus sur l’offre de soin». Les grévistes vont mener de nouvelles actions aujourd’hui. De son côté, la direction appelle les salariés grévistes «à la sagesse» et «garantit un retour au travail de façon apaisé.»

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/pont-de-chaume-linquietude-grandit-au-centre-hospitalier/

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares