Oct 09 2014

Sécurité sociale ,journée d’action le 16 octobre

(pique-nique tiré du sac)Chacun participe au financement de la Sécurité sociale
pour permettre à tous d’avoir des droits pour bien
vivre, bien se soigner, bien travailler, bien vieillir ! C’est
cette solidarité qu’il faut défendre ! C’est ce qui la différencie
des assurances privées et donc du chacun pour soi !
C’est aussi, grâce à ses acquis et à des droits garantis
que même en pleine crise économique et sociale, elle
évite à des milliers de salariés et de familles de plonger
dans la misère et la pauvreté !
D’ores et déjà, des plans d’économie de plusieurs milliards
d’euros sont annoncés dans la santé, à l’hôpital,
pour la politique du médicament, la famille, la retraite, la
gestion de la Sécurité sociale. Des milliers d’emplois sont
menacés dans ces secteurs professionnels.
La CGT vous appelle à vous mobiliser pour reconquérir
une Sécurité sociale de haut niveau répondant aux
besoins d’aujourd’hui !
Les valeurs de la Sécurité sociale sont justes : protéger
dans la solidarité, partager les richesses produites par le
travail pour financer la réponse aux besoins de tous, c’est
la solution.
Notre système a participé à la croissance, en maintenant
du pouvoir d’achat, au développement de notre système
de santé et de retraite, à l’accompagnement des familles.
Il a permis l’allongement de la durée de vie…
Mais aujourd’hui, les inégalités progressent, l’accès aux
soins devient difficile, voire inaccessible pour certains, les
prestations familiales stagnent, l’accompagnement des
personnes âgées est peu pris en charge… Le travail dans
la santé, le social, la Sécurité sociale se dégrade.
La société change, les besoins sont grandissants. Il faut
améliorer et garantir notre système solidaire de Sécurité
sociale.
La Sécurité sociale n’est pas malade de trop de dépenses
mais d’un manque de recettes !
La bataille idéologique bat son plein !
Le patronat, depuis toujours a agi pour affaiblir les droits
et diminuer leur contribution au financement de la Sécurité
sociale.
De réforme en réforme, il a obtenu, des exonérations de
cotisations sociales (30 milliards d’euros par an) notamment
sur les bas salaires, des baisses de cotisations,
des aides publiques de l’État (220 milliards d’euros aujourd’hui)…
au nom d’un soi-disant « coût du travail »
trop élevé qui nuirait à l’emploi.
Le constat est là : les conditions de travail se détériorent,
le chômage, la précarité, les bas salaires, les suppressions
d’emplois minent le développement et la croissance
du pays !
Le patronat veut masquer la part des richesses prélevées
sur le travail reversée sous formes de dividendes aux actionnaires,
qui continue de progresser et qui échappe
à la solidarité nationale. Ces dividendes sont versés au
détriment des salaires et de l’emploi, de l’investisement
et donc pénalisent notre capacité à financer la Sécurité
sociale.
Le pacte de responsabilité, signé entre le président de la
République et M. Gattaz du Medef, va amputer la Sécurité
sociale de prés de 20 milliards d’euros supplémentaires.
Le débat qui va s’ouvrir sur le financement de la Sécurité
sociale au Parlement sera l’occasion d’exprimer d’autres
solutions plus justes, plus solidaires pour répondre aux
besoins.

JEUDI 16 OCTOBRE 2014
A L’APPEL DE LA CGT 82, FO, FSU, SOLIDAIRES
RASSEMBLEMENT A 12H
DEVANT LA PREFECTURE A MONTAUBAN

 

TRACT 2 – 16 OCTOBRE —— TRACT 3 – 16 OCTOBRE —– TRACT 1 – 16 OCTOBRE

Lien Permanent pour cet article : http://www.cgtchmontauban.info/securite-sociale-journee-daction-le-16-octobre/

Laisser un commentaire

Inscrivez vous à notre newsletter

Pour recevoir nos derniers tracts et articles

bravo votre inscription est prise en compte

Pin It on Pinterest

Vous avez trouvé cet article intéressant? Partagez le

Shares